Rechercher

Zoom sur le métier de Restaurateur(trice) d’œuvres d’Art

Tableaux, vitraux, édifices, sculptures, tapisseries, bijoux, photographies, meubles, façades en pierre et encore beaucoup d'autres... c'est le quotidien du restaurateur d’art de rendre à toute oeuvre son état d’origine et aussi maintenir l’oeuvre dans son état actuel.

Quel que soit l’objet à restaurer ou à conserver, le restaurateur doit procéder par étape :

1/Poser un diagnostic sur le type de dégradations subies, parfois au moyen de rayons X ou d’un microscope. C'est ainsi qu'il définit la procédure et le travail à réaliser, des possibilités techniques et budgétaires.


2/Choisir la technique à utiliser, nettoyer l’objet, gratter la superficie ci-nécessaire et consolider le support. Dans certains cas, il sera également amené à reconstituer des parties manquantes d’un objet.


Parfois, il fait appel à un historien de l’art, un conservateur ou à des scientifiques pour lui prodiguer quelques conseils bien venus. Son objectif est de veiller à respecter les propriétés physiques et historiques de l’objet.

C'est un métier qui a de multiples facettes ce qui fait qu'on ne tombe pas dans une routine de travail. Chaque oeuvre est différente et nécessite des stratégies de conservation/restauration spécifiques Nico Broers, Restaurateur - Conservateur

Ce métier s’exerce le plus souvent en atelier, mais parfois en plein air, notamment lorsqu'il s’agit d’un monument. C'est une activité qui n’est pas toujours régulière, mais les travaux de restauration sur textiles, céramiques anciennes et bijoux demeurent les plus demandés.

Il existe plusieurs diplômes pour se former aux techniques de restauration par exemple en France : – diplôme de restaurateur du patrimoine (grade de master) de l’INP (Institut du patrimoine) dans 7 sections : arts du feu, arts graphiques et livres, mobilier, peinture, photographie, sculpture, textile, – diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) : mention conservation-restauration (École supérieure d’arts d’Avignon/ESAA), mention conservation-restauration des œuvres sculptées (École supérieure des beaux-arts/ESBA de Tours) – DMA (diplôme des métiers d’art) orienté vers les techniques traditionnelles : Boulle, Duperré, Ensaama et Estienne.


Kirsten Keagli - Mars 2022

113 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout