Philippe BIETRY

Peindre l’eau et ses métamorphoses. L’eau est un objet de fascination, j’ai toujours cherché à la peindre.

En commençant par les cascades, les vagues, j’ai continué par un exercice plus précis, en isolant l’eau de son environnement : à la fois étude des reflets, des éclaboussures, des mouvements et transparences.

Les laves en fusion ont aussi fait partie de cette étape.

 

Ce travail visait à une représentation parfois presque photographique de l’élément liquide. La démarche s’est affinée lorsque se sont présentées des architectures colorées, lesquelles se sont définies, progressivement, en se séparant des éléments les plus figuratifs.